Chercher ses maux

Renoncer, en douceur, lâcher la main chaude, et laisser glisser les doigts qui ne toucheront plus les plaies enfin guéries.

Réajuster une bague, à n'importe quel prix, parce qu'on a enfin choisi le côté de la rive qui accueillera tous les naufrages.

La lumière du phare est claire, mais elle n'a pas de message pour les fards humides, qui couleront plus tard, au ralenti.

Prudente, peur de s'arracher la peau ancrée. Encre qui fondera au soleil... Mais jamais je n'oublierai les ombres des nuages de pluie qui résonne et feront vibrer mon coeur...


Commentaires

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

"Bête Noire - Condamné à plaider" - Me Eric Dupond-Moretti et Stephane Durand-Souffland

Pourquoi j'aime regarder "300" en secret.

Fille de France