"Mariage pour Tous"

Bon, je crois qu'il est temps de se mettre à table. Et de planter des fourchettes dans les coudes de ceux qui se comportent mal. Bien sûr, il y a liberté d'expression dans chacun des êtres que nous formons. Tant mieux, plus l'ennemi gueule fort plus on prévoit ce qu'il prépare.

Mais avant tout, petit rappel :


DÉCLARATION DES DROITS DE L’HOMME ET DU CITOYEN DE 1789

Les Représentants du Peuple Français, constitués en Assemblée nationale, considérant que l’ignorance, l’oubli ou le mépris des droits de l’homme sont les seules causes des malheurs publics et de la corruption des Gouvernements, ont résolu d’exposer, dans une Déclaration solennelle, les droits naturels, inaliénables et sacrés de l’homme, afin que cette Déclaration, constamment présente à tous les membres du corps social, leur rappelle sans cesse leurs droits et leurs devoirs ; afin que les actes du pouvoir législatif, et ceux du pouvoir exécutif pouvant être à chaque instant comparés avec le but de toute institution politique, en soient plus respectés ; afin que les réclamations des citoyens, fondées désormais sur des principes simples et incontestables, tournent toujours au maintien de la Constitution, et au bonheur de tous. En conséquence, l’Assemblée nationale reconnaît et déclare, en présence et sous les auspices de l’Être Suprême, les droits suivants de l’homme et du citoyen.

Article premier

Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune.

Article IV

La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi l’exercice des droits naturels de chaque homme n’a de bornes que celles qui assurent aux autres Membres de la Société, la jouissance de ces mêmes droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la Loi.

Article X

Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la Loi.

Article XI 

La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté, dans les cas déterminés par la Loi.

Article XII 

La garantie des droits de l’Homme et du Citoyen nécessite une force publique : cette force est donc instituée pour l’avantage de tous, et non pour l’utilité particulière de ceux auxquels elle est confiée.

"La Nation assure à l’individu et à la famille les conditions nécessaires à leur développement. " 
Préambule de la Constitution en 1946

Donc, ceci étant rappelé à la mémoire de chacun, on peut continuer. Je tiens à dire deux choses purement personnelle avant de tenter de discuter sur le sujet.

- Le mariage en question est civil. Les avis religieux ne doivent pas rentrer en compte car ils ne sont pas du débat. (merci messieurs les cardinaux, évêques, l'inceste et la colère de dieu doivent rester dans vos nefs et autres autels inconfortables heureusement vous n'êtes pas tous butés : O)
- J'ai entendu dire qu'accorder le mariage aux personnes de même sexe venait rompre le caractère du mariage. Je tiens à dire que penser cela est une erreur, au contraire, on ne fait que s'y conformer puisqu'il n'existe aucune autre forme de lien officiel que le mariage. Et non, aménager le Pacs pour les homos ne ferait que renforcer l'hypocrisie du dossier. Interdire le mariage aux homosexuels pour contrer avec le Pacs n'est qu'une hypocrisie bien cruelle.
Le Pacs offre certes la plupart des droits du mariage, mais il y a une chose qu'il ne fait pas. Il ne vous uni pas au regard de la société de la même manière qu'un mariage civil. Les noms ne sont pas liés. L'amour (laïc s'il faut encore préciser) n'est pas proclamé. Alors qu'on peut le faire pour d'autres.

Je découvre avec des yeux ébahis qu'aujourd'hui le racisme c'est dépassé, il vaut mieux être homophobe ça le fait plus. Oui c'est de l'homophobie et pas de la mariageophilie (Nietzsche pardonne ces néologismes...), Si on souhaite que cela se passe chez les autres mais pas chez soi, on est dans le déni, le refus, le rejet et donc la peur!
Il y a eu à Paris, capitale de la France, pays laïc, initiatrice de la DDHC une manifestation contre un projet de loi visant à octroyer les mêmes droits à chacun ?! Suis-je en 2013?
J'aimerais défiler contre cette manifestation, mais on rétorquera que c'est anti-constitutionnel car je ne peux aller à l'encontre de la libre expression. Mais manifester contre les droits n'est-ce pas aussi anti-constitutionnel? 
Article XI
La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté, dans les cas déterminés par la Loi.

Nul n'est censé ignorer la loi. Il paraît.

Le débat n'est donc pas sur le mariage. Ca c'est clair depuis le départ mais sur l'homosexualité ou plutôt, le débat en cours a été déclenché par l'homophobie. 
En effet, qui aurait pu croire qu'il y aurait un débat sur un sujet légitime, sur un projet de loi parmi d'autre qui devrait passer "comme une lettre à la poste" sur l'égalité des droits. Et bien vu le service en ce moment on se pose des questions.

*

Pour certains l'homosexualité est contre nature. Je ne peux rationnellement pas aller à l'encontre de cette étiquette. Scientifiquement non plus. En tant qu'animal, le but de l'union sexuelle est la procréation, certes si vous voulez en restez à des arguments vides d'humanité. Cela fait des décennies que le plaisir est passé au delà de la procréation! "Nous ne sommes pas des bêtes."

Mais l'avortement est contre nature, la contraception est contre nature. Les tatouages et piercings aussi. La coloration des cheveux également.
On ne compare pas l'acte d'aimer à une coloration, c'est vrai mais on ne montre l'absurdité que par l'absurdité de cette qualification. Et le contre nature n'est pas monstrueux, diabolique ou contagieux! Ce n'est pas une maladie (qui serait par définition quelque chose de naturel, provenant de la nature).

Il ne doit être question que de volonté, de plaisir et d'amour. Surtout d'amour. C'est d'amour qu'il s'agit, un sentiment naturel et humain. On vous demande pas de commenter! Un amour entre servante et seigneur était contre nature (car contre le rang social qu'avait instauré Dieu).  Le mariage forcé est toujours d'actualité mais le mariage entre deux êtres qui s'aiment est condamné? Mais expliquez moi votre morale car j'ai peur aujourd'hui de ne plus rien y comprendre.


L'un des arguments de l'opposition concerne la transmission, succession et l'aspect familial du mariage. Le bonheur de l'enfant, son équilibre.
Depuis quand la vie a-t-elle prouvé que l'enfant est heureux parce qu'il a un père ou une mère ? Le quotidien a prouvé que la présence d'un homme et d'une femme autour de l'enfant n'est pas une garantie de son bien être. Notre figure féminine ou masculine commence certes par les parents mais beaucoup diront qu'ils ont trouvé un père dans un grand-père, dans l'image professorale, chez un oncle, un ami. Et la même équivalence pour une femme.
La seule garantie d'un bien être pour l'enfant est l'amour. Et les suivis de discriminations ne sont pas dû à lui ou à ses parents mais bien à la société qui se complaît à créer des marginaux.


La Gueuse et le Prince, Roméo et Juliette, Mohammed et Véronique, Léo et Luc, Nina et Marie... J'attends ce jour où l'on pourra s'unir sans que personne ne vienne s'en mêler.

Commentaires

  1. Ton article me rappelle un peu le film Philadelphia, dans lequel l'avocat (Denzel Washington) tourne en dérision la cour à un moment, genre "mais arrêtons d'être hypocrites, votre honneur, le SIDA est qu'une façade, on est en plein procès de l'homosexualité" (vu que le personnage de Tom Hanks est gay).

    Rien n'a évolué depuis 93, être homo, c'est toujours être un paria, et ça fait peur, au "pays des droits de l'homme".

    RépondreSupprimer
  2. Anonyme19/1/13

    Pour en avoir longuement discuté avec de nombreuses personnes, je me dois de citer quelques arguments convaincants contre le mariage gay. Premièrement, il est vrai que si le mariage pour tous est désormais possible, quid du mariage entre frère et soeur, ou cousins ? N'ont-ils pas également le droit de s'aimer ?
    Deuxièmement, ne croyez pas que seuls les homophobes et catholiques soient contre. Nombre d'homosexuels n'ont que faire du mariage pour tous, et certains n'acceptent pas du tout l'adoption. Certains autres ne le feraient que pour bénéficier des réductions d’impôts inhérentes à ce statut.
    Troisièmement, une telle relation ne mène biologiquement à rien, on peut donc naturellement penser que la mettre au même niveau qu'une relation 'fructueuse' ne peut se faire.

    RépondreSupprimer
  3. Anonyme19/1/13

    Néanmoins, il me semble aujourd'hui que la société évolue, toujours plus vite (trop peut-être, mais cela fera certainement l'objet d'un autre post ^^), et que les institutions gouvernementales se doivent de suivre au plus près cette évolution. La nature n'a jamais interdit l'homosexualité, en témoigne, entre autre, les bonobos. Mais de toute façon, qui aujourd'hui se préoccupe encore de ce qui est naturel ou pas ? Faire 100km dans une boite en fer roulante n'est pas naturel, pas plus que pianoter frénétiquement sur un écran tactile pour parler avec des japonais. L'Homme n'a plus aucun rapport avec la nature, quoiqu'il fasse. Et donc oui, désormais, l'accouplement est avant tout une question de plaisir. Acceptons que chacun trouve son plaisir comme il le souhaite, tant qu'il n'atteint pas la dignité et la liberté de tout un chacun. Au final, cela changerait-il quelque chose pour les couples hétéros ? Il me semble qu'ils n'aient pas vraiment le droit d'avoir voix au chapitre, au final. Ah si, les formulaires administratifs vont peut-être changer leur formulation. La belle affaire, quelle contrainte !! Il est vrai que cela peut certainement chambouler une vie ! Seuls quelques vieux réacs et gens particulièrement bornés peuvent voir cela comme une 'révolution inadmissible'. Pour ma part, ce n'est pas plus dérangeant que la suppression du 'Mademoiselle' dans l'administration française (et pour la petite histoire, je considère toujours la plupart de mes amies comme des demoiselles^^). Mais il semble d'avantage que le problème vienne de l'adoption par un couple homo. Là encore, je ne comprend pas réellement quel pourrait être le problème. Avoir deux papas me semble tout de même plus sain pour l'enfant que d'avoir une seule maman, ou deux parents qui se détestent. Et l'amour donné par deux mamans sera plus bénéfique qu'une éducation générique dans un centre de la DDASS. Et je pense que deux homosexuels qui veulent un enfant le désireront vraiment, alors qu'aujourd'hui encore, nombre de grossesses non désirées arrivent à terme. Un enfant élevé avec amour par deux homos sera plus heureux qu'un enfant battu par deux hétéros, mais ce n'est que mon humble avis.
    Je me pencherais sur un dernier point avant de vous laisser tranquilles. Qui, aujourd'hui, manifeste contre le mariage gay ? Outre les homophobes dont la raison est obscurcie par une crainte irraisonnée et donc imperméable aux raisonnements logiques, il me semble avoir distingué deux groupes. Les catholiques fervents, qui n'ont pas compris que leur sacro-saint mariage en robe blanche n'est pas touché. Que l'église n'accepte pas le mariage gay est une chose, et que celle-ci se porte garante d'une certaine 'tradition' ne me choque pas. Mais la France est un pays laïc, qui n'a pas à suivre les préceptes du Vatican. Même l'Espagne, pourtant nettement plus proche de cette religion, a accepté le mariage gay en 2005. Le second groupe est représenté par la droite politique, dont le comportement antisocialiste est une simple habitude idéologique (cette idée est aussi vraie dans l'autre sens). Le mariage gay n'est qu'un prétexte pour rassembler sous la bannière UMP.

    RépondreSupprimer
  4. Anonyme19/1/13

    Et donc, mariage gay légal, ou pas ? Quel que soit la décision de nos dirigeants, il me semble que les passions se doivent d’être apaisées, et que chacun puisse en discuter calmement. Car rien, pas même ceux contre le mariage gay, ne m'énerve plus que les gens pour, qui ne font pas l'effort d'essayer de comprendre ceux d'en face et les OBLIGENT à être 'ouverts d'esprit'...

    RépondreSupprimer
  5. Au risque de me faire lynché, je vais exprimé ce que je pense...
    Ouaip, j'vais ouvrir ma gueule!^^

    L'homosexualité est devenue un lobby. Tout comme il existe des lobbies féministes, sioniste ou nazi. Et moi, humainement, je suis contre toute forme de lobby car je pense qu'il ne s'agit plus de défendre les intérêts d'un groupe, plus de nos jours, il s'agit de brisé l'intégralité psychique du peuple, et j’entends par là "liberté de penser" en utilisant l'influence d'une foule pour bombarder individuellement chaque citoyen d'arguments obscurs, incontrôlés et corrupteurs "dans un contexte d'encadrement encore insuffisant sur le plan législatif, compte tenu des enjeux financiers et économiques."(merci Eric Eugène pour cette tournure de phrase)

    Aujourd'hui, il suffit de dire que le mariage homo ne peut pas apporté que des bonnes choses pour faire de nous un horrible homophobe à châtié!
    Tout cela à l'instar du fait qu'il suffit de dire que les juifs ne sont pas le peuple qui à le plus souffert pour faire de nous un antisémite. C'est ridicule.

    Je conçoit que ton cri n'est pas d'avantage qu'un cris d'incompréhension. Je conçoit et je dirait même que je comprend et approuve. Et j'aimerais pouvoir t'éclairer.

    Le mariage pour tous, c'est le mariage "POUR TOUS". Le fait de mettre les homosexuels en avant n'est pour moi que pure hypocrisie et ne fait qu’alimenter la méfiance et la peur du peuple envers ces lobbies qui assiège leur liberté de penser. C'est pourquoi je trouve tout à fait "normal" que les gens réagissent avec vigueur.

    CHAQUE ÊTRE VIVANT A LE DROIT DE PENSER CE QU'IL VEUX.

    Pour moi, la liberté de penser et un droit plus inaliénable, plus juste et plus fondamentale que n'importe quel autre droit du citoyen "déclaré en présence et sous l'auspice d'un Être suprême". Comme tu le dis, être homophobe, c'est devenu "IN", "tendance", mais pas plus que le fait d'être pour l'homosexualité. Les gens ont le droit d'être homophobe tout comme ils ont le droit d'être homosexuel. Je ne comprend pas pourquoi l'ouverture d'esprit ne se fait toujours que dans un sens! Cela vaux également pour la haine raciale. Je trouve ça dommage mais je ne critique pas car je comprend ce qui peut se passer dans le cerveau étriqué d'un raciste.

    L'ouverture d'esprit utopique dans laquelle j'ai décidé de m'enfermer n'a pas de limites définies alors pour moi, quelqu'un qui critique les manifestations anti-homo, qu'elles soient déguisées en manifestations "anti-mariage" ou non n'est pas plus ouvert d'esprit que ceux qui manifestent.

    Je vais être clair, je suis pour le mariage entre deux êtres vivants qui s'aiment et souhaitent avoir une légitimité aux yeux des autres citoyens et de la société car oui, le mariage est la seule légitimité sociale que peut avoir un couple. En gros, je suis POUR le mariage gay, tout comme je suis pour le mariage entre frère et sœur, entre frères, entre sœurs, entres vieux et jeunes(dans la limite de l'age adulte, bien entendu).

    RépondreSupprimer
  6. L'adoption d'enfants par un couple homosexuel est un autre débat beaucoup plus profond et "dangereux". Je ne saurais pas dire pourquoi mais moi, cela me fait peur. Qu'on accorde le droit d'adopter des enfants à un couple homosexuel provoque chez moi une sensation désagréable en contradiction avec mon esprit rationnel et je pense que ça changerais radicalement la façon de penser et la vision des choses des générations futures et donc le visage de la société française. Et c'est peut-être de ce changement que beaucoup ont peur. C'est compréhensible, non?

    Mais j'ai envie de dire: "Pourquoi pas? Essayons. Laissons leur une chance d'aimer un enfant et à un enfant de les aimer." De toute façon, nous ne serons plus là pour voir les conséquences de ce choix qui arriveront dans plusieurs décennies voire siècles alors à quoi bon se terrer dans la peur du changement?

    Bien sûr, ma vision des choses est surement un peu confuse car je ne suis pas un Démosthène, et l'ouverture d'esprit dont je parle ne signifie pas l'acceptation totale de tout, il y a beaucoup de chose que je ne comprend pas encore ou de chose qui m’exaspèrent au plus haut point(comme les lobbies ou l'amour de l'argent).

    Bref, peace.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

"Bête Noire - Condamné à plaider" - Me Eric Dupond-Moretti et Stephane Durand-Souffland

Pourquoi j'aime regarder "300" en secret.

Fille de France