Pourquoi je suis une incroyable Fouille-Merde.

Pourquoi je suis une incroyable (qu'on ne prend pas au sérieux tellement ça fait faux ou que ça fait mal. Bref qui ne peut pas être crue /ni cuite en terme d'existence tangible) Fouille-Merde (nouveau pokémon). (Elle a pas mis un point d'interrogation à la question....!)

À toute question qui débute par "Pourquoi", j'ai envie de dire, de ma langue insolente à peine fourchue par les acerbes : Parce que. (Na!!)
D'abord, je ne le réfléchis pas. Ça a toujours été là. C'est une chose que je peine à changer, pour vous, ou même pour moi. Peut être même que c'est juste l'âge, et qu'avec le temps, j'apprendrais à me taire, pour plus me terrer ailleurs et fouiller dans les merdes bien cachées, mais discrètement. Sans faire trop de bruits pour que les pensées qui résonnent dans les églises sacrées des dogmes se jugeant elle-même de bienfaitrice continuent d'aimer le silence qu'elles imposent. (Ouh la grandeu phraseu)


Mais peut-être qu'on attend un "pour quoi faire." (Bah ouais quoi...)

-

Et puis revenons sur le terme (puisque c'est apparemment ma plus grande qualité de jeu, et mon plus gros défaut de goût.)

FOUILLE - MERDE.

Ne sous-entends pas que je fouille pour trouver la merde. Mais sous-entends que je fouille dans la merde.
Que je n'ai pas peur d'aller au devant/dedans du plus grand haut le coeur olfactif (en général, la nature humaine) quitte à en ressortir vraiment vraiment sale. Si personne ne le fait, ça restera là, de la merde sacrée que personne n'osera regarder dans les yeux, intouchable et complètement idolâtrée.
Rien de plus dangereux qu'une idée sectaire qui annihile le débat, qu'une pensée qui refuse la contradiction. Un avis aligné comme absolu ne conduit qu'à une seule chose : l'absolutisme.
Et moi, je suis contre. Contre toute forme d'absolu, même dans les mots.

Et pour la dernière fois, non, je ne joue pas avec les mots. Je ne retourne pas le langage comme je veux en fonction de si je veux vous détruire, vous ravir, ou vous défendre. Le langage n'est pas un jeu, n'est pas une énorme roue tournante. Se défaire de la précision c'est oublier le passé, émettre une connotation, être esclave d'une parole qui n'est pas la sienne. Choisir un terme, c'est justement avoir pris en compte un ensemble, et ne pas prendre au hasard. C'est une différenciation et un choix, on est plus dans l'absolu, on est dans la coexistence et la concession.

L'intransigeance, ce n'est pas un terme nouveau à ma description. Ce n'est pas du test, ce n'est pas un procès. C'est une incapacité à ne pas entendre ce que vous pensez n'avoir pas dit.
C'est un profond respect pour votre pensée, c'est une immense patience dans vos débats, dans vos questions, et dans vos réponses.
Parce que je ne veux pas parler d'autre chose que de ce vous essayer de dire, je ne veux pas me tromper en interprétant à côté.

Et si, effectivement, je fouille aussi pour trouver la merde. Parce que mes chers petits humanoïdes, si y a pas de merde dans votre pensée, c'est qu'elle n'a rien produit et rien rejeter. Qu'elle n'a pas assez digéré, et qu'elle n'a pas pris en compte le paradoxe intrinsèque à l'humanité et sa pensée consciente (et donc, par là même, inconsciente). S'il n'y a aucune merde qui transparaît de vos valeurs et croyances, c'est qu'elle est immaculée, et vraiment, ce qui est blanc-blanc-blanc ou noir-noir-noir ou vert-vert-vert, moi ça m'inquiète.

Je fouille la merde, pas pour vous la virer des yeux, comme dirait l'autre. Mais pour moi, une pensée imparfaite, est une vraie pensée. Sinon, c'est un dogme. Qui réfute tout contre pouvoir, qui lave tout ce qui est considéré comme sale ou inférieur, ou pas à sa place. Et ce qui n'a pas sa place, on en fait quoi? On le détruit? On le gaze? On l'extermine?

C'est pas grave de chier dans la colle, c'est pas grave d'aller vomir sur les tombes. C'est la vraie matière première que l'on produit. Votre pensée elle-même est un excrément qui coule ou pas à la surface. Et moi, ça me pose aucun problème de prendre un bâton et de jouer avec.
Je me pincerai le nez, mais j'aurais les dents bien acérées pour vous offrir le plus beau sourire du monde, avec ma bouche pas brossée.

Moi, je suis d'accord pour pas être d'accord. Et je vous retiens pas dans mon arène perso, mais n'y rentrez pas pour me dire que vraiment les armes que j'ai elles sont pas cools. Ça fait un moment qu'elles sont là...

















Mais bon, hein, au final, comme on dit souvent "Chacun sa merde ma p'tite."

PS : Les commentaires rageux et correcteurs d'orthographes seront supprimés. Non j'dec', mouahaha!

Commentaires

  1. Fruchy1/6/16

    C'est vrai que Fouille-Merde ça fait assez nom de Pokémon ! ^^

    ...Comment ça je suis passée à côté du texte ?

    RépondreSupprimer
  2. Fruchy1/6/16

    (ET NON, BLOGSPOT, POUR LA 30EME FOIS, JE NE SUIS PAS UN ROBOT, BORDEL.)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Pourquoi j'aime regarder "300" en secret.

"Bête Noire - Condamné à plaider" - Me Eric Dupond-Moretti et Stephane Durand-Souffland

De mon addiction