Explosion.

Un démembrement, une amputation. Une implosion qui a le goût salé des larmes.
L'explosion du mur de la relation c'est la dispersion des os du couple.

La mâchoire se rompt, plus de parole, seuls des gémissements étouffés dans des lits séparés.
Le crâne se dissout, plus de pensées, seule une gueule de bois fendu, où résonne le craquement d'un cœur déchiré. Écœurant.

Et un seul œil, vidé de sa tendresse, parce qu'on ne voit plus à deux. On fixe, désespéré et enragé, l'histoire qui se dérobe sous nos pieds meurtris, nos mains asséchées.

Et tout ça dans un silence assourdissant.

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

"Bête Noire - Condamné à plaider" - Me Eric Dupond-Moretti et Stephane Durand-Souffland

Pourquoi j'aime regarder "300" en secret.

Fille de France