"Et toi, t'écris quoi?"

L'air flou, derrière des lunettes trop grandes pour son petit regard du petit nouveau, verre en plastique à peine rempli d'un rouge aux allures trop ambitieuses pour lui, pour une simple soirée d'anniversaire, il se penche à ton épaule, la confidence outrageuse. "Et toi, qu'est-ce que tu écris?"
La question inattendue te désarçonne, t'harponne les tripes et te désarme de ton verre en plastique à peine vidé de son sirop pêche.

"Moi?" Réponse stupide, geignarde et gamine qui te fait perdre un peu de contenance, mais qui te fait gagner du temps.
"Rien. Rien d'intéressant. Rien de remarquable.
-Ah ouais? T'es juste la maman quoi. Tu fais le master déléguée en gros. Pas très étonnant je dirais.
-L'an dernier j'ai écrit du théâtre. Je fais pas dans le visuel, le plastique ou le graphique. J'aime créer des personnages à partir de sentiments. Et les pousser au bout.
-À bout, on dit non.
-Oui aussi, à bout, au bord du ravin."

Tu as comme une subite envie qu'on te pousse de là. Alors tu finis ton sirop. Tu souris à peine derrière le chapeau qu'on t'a prêté, qui te donne un air de Robin Hood. Tu te caches derrière ton énième capuchon de politesse. Et tu t'en vas.

Le lendemain, aveuglée par l'angoisse et le rayon de soleil automnal, tu ne peux plus lire, ni écrire. (Tu voudrais pourtant finir le roman que l'on t'a gentiment proposé)
Tu te plonges à clavier perdu dans un autre monde où tout n'est rien d'autre que temps après temps. Sorts après sorts. Musique épique branchée à ton esprit. Tu laisses le temps se défaire de tes nœuds au ventre, à la gorge. Tes rêves sans fondements qui s'écroulent.


Commentaires

  1. C'est très bien écris, tu sais... Tu devrais avoir foi en ton talent.

    RépondreSupprimer
  2. Il n'y a pas de bonne réponse à cette question. Et optionnellement, ça regarde qui ?

    (Oui je fouille un peu depuis le temps, passer par le premier article c'est surfait ! ;p)

    Oui la bibliothèque de mon stage est ... magnifique, je n'en reviens toujours pas d'avoir été prise *.*

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

"Bête Noire - Condamné à plaider" - Me Eric Dupond-Moretti et Stephane Durand-Souffland

Pourquoi j'aime regarder "300" en secret.

Fille de France